• A qui n'est-il déjà pas arriver de voir ses perles se mélanger ?

    En fait l'idée m'ait venu quand ma soeur m'a offert 2 pilluliers pour ranger mes perles. Malheureusement, les casiers étaient trop petits pour mettre beaucoup de perles et pas facile de les y attraper. Mais j'en ai trouvé l'usage pour trier un paquet de perles.

    Chaque boitier est détachable et en plus, chacun des casiers a une ouverture personnelle ; il existe d'autres sortes de pilluliers, plus ou moins pratique, mais idéal pour le triage.

    A vos pinces à épiler ! Prêt ! Feu ! Partez !

    Et bon courage !


    2 commentaires
  • Voici mon astuce, que j'utilise depuis que je fais des perles, pour me répérer sur le schéma d'une réalisation en perles. J'ai pris des photos avec comme appui un patron pour un napperon en tissage danois (gratuit), mais mon astuce est aussi valable avec les modèles dans les livres ; j'ai pris le premier qui était sous ma main, ma pochette pour les modèles de tissage.

    C'est une astuce facile à réaliser et très économique, en plus, on repère immédiatement l'endroit où l'on a du s'arrêter subitement de perler pour diverses raisons.

    Avec un Marque-Page Magnétique (acheté pour une bonne oeuvre)

      

     
      Avec 2 trombones et un morceau de feuille simple ou légèrement cartonnée (coloré de préférence)  
     
    Ou encore une simple règle

      


    2 commentaires
  • ASTUCE 1

    Quand je débute un tissage, je laisse toujours 10-15 cm de fil à quilter avant de commencer mon ouvrage que je bloque avec une simple perle en faisant une boucle qui empêchera les perles du début de l'ouvrage de se sauver.  Le morceau de fil servira :

    - soit à resserrer l'ouvrage en repassant dans des perles de début et en faisant un petit noeud à camoufler entre 2 perles pour que la réalisation de ne désserre pas.

    - soit à se rallonger avec un ajout de fil pour compléter l'ouvrage dans l'autre sens (par exemple les habits en tissage peyote)

     

    ASTUCE 2

    Quand on fait du tissage circulaire (ou en rond), il est parfois dur de se répérer pour trouver où l'on a débuté le nouveau rang et où se trouve le rang précédent.

    J'ai résolu mon problème en utilisant un morceau de fil métallique (les chutes des autres réalisations, je ne perds rien, tout peu servir).

    Dès que je commence un rang, je glisse mon petit morceau de fil dans la perle de début en le tordant légèrement pour ne pas le faire tomber, puis je réalise tranquillement mon rang.

    Arrivé sur la fin, je retire le morceau de fil métallique en repérant la perle de départ et je passe mon aiguille avec ma perle pour boucler mon rang et je repasse dans 2 perles (sauf si contre-indiqué sur le schéma) ; et je remets mon morceau de fil et je continue ainsi jusqu'à la fin de mon ouvrage.

     

    ASTUCE 3

    Ma 3ème astuce ne concerne pas la photo mais peut néanmoins s'avérer utile quelque soit le tissage à condition qu'il n'y ait pas trop de couleurs dans la réalisation.

    Vous savez sur internet, on trouve des schémas de tissage gratuit (ou dans mes liens) qui sont imprimables, quelques fois ils sont un peu dur à lire et pour ne pas me tromper dans les couleurs en réalisant le schéma, je stabilote au fluo ma feuille pour mieux me repérer :

    exemple 1 : je surligne au fluo jaune toutes les lettres concernant la couleur GOLD

    exemple 2 : je surligne au fluo rose toutes les lettres concernant la couleur ROUGE...

     

    Je souligne aussi aux stylos billes (ou feutres) les sp5, ajout d'1 seule perle, ajout de 5 perles, repasser dans 3 perles au lieu de 2, tourner...

    J'espère que mes petites astuces vous seront utiles !


    2 commentaires
  • Qui un jour n'a pas pas eu son fil métallique se tordre dans n'importe quel sens lors d'une réalisation ?
     
    Tout comme moi, vous savez qu'une fois le fil tordu, il est très dur de le redresser et de continuer correctement son ouvrage sans bloquer au niveau du passage des perles, pour resserrer ou sans le casser. Un jour, en m'amusant avec ma pince à épiler, j'ai trouvé une solution et je le partage avec vous :
     
    Entouré de rouge, 3 endroits bien tordus
     
    Voici mon astuce : je tiens mon fil dans la main gauche et je tiens ma pince à épiler de l'autre (le contraire pour les gauchers), comme indiquée par la flèche rouge sur la photo, je fais des "va-et-viens" de haut en bas puis je tourne d'un quart de tour mon fil et je recommence ce mouvement plusieurs fois jusqu'à ce que mon fil soit redresser.
     
    Admirez le résultat pour la première partie réalisée en moins de 30 secondes
     
    Et voici ce que cela donne pour l'autre partie (ovale rouge du haut) qui était encore plutôt entortillée, le processus est identique mais légèrement plus long 
     
    J'espère que mon astuce vous rendra bien service (elle est réalisée sans trucage) et j'en profite pour signaler une autre astuce pour le fil métallique (connue je suppose  par les perleuses professionnelles) : il faut couper votre fil en biseau pour faciliter le passage et repassage du fil dans les mêmes perles.

    2 commentaires
  •  
    Que faire des bobines de Fil Métallique quand on a usé tout le fil, les jeter à la poubelles ? Et bien moi, qui récupère tout et n'importe quoi, je dis NON ! Pourquoi me direz-vous ? Je vous répondrai que je leur ai trouvé 2 usages :
     
    1er usage : lorsque je fais des fleurs ou des arbres, je prépare mon travail en coupant plusieurs morceaux de mon fil métallique à la taille voulue et pour ne pas les éparpiller partout, je les glisse dans le trou de la bobine ; ça se range bien dans un tiroir et facile à reprendre en cas de nouvel utilisation.
     
    2ème usage : lorsque je fais des animaux en fil métallique il y a toujours des rajouts de fil pour faire les pattes, les ailes... bien souvent, comme pour l'exemple de cette photo, les ailes d'un Bébé Dragon, sont des fils de grandes longueurs, on s'emmêle les pinceaux et on avance plus. Maintenant j'embobine ces fils autour de mes bobines vides et je peux achever ma création tranquille et entreprendre de monter ses ailes par la suite sans mélanger les fils.
     

    2 commentaires
  • Voici mon astuce pour ranger les perles inutilisées dans leur conditionnement d'origine (petite boîte, sachet, tube), j'utilise tout simplement un semoir à graines.

     
     
    Pour les grandes quantités de perles, le faire en 2 fois et faire attention de ne pas mettre de perles dans la rainure sinon vous ne pourrez pas remettre le couvercle.
     
     
    Mettre en position 0 pour que les perles ne sortent pas du semoir.
     
     
    Dès que l'embout du semoir est dans le conditionnement (ça marche pour les petits tubes), tournez le couvercle dans le sens des aiguilles d'une montre pour passer de l'ouverture 0 à la plus grosse ouverture le n°5 (pour aller plus vite).
     
      
     
    En quelques minutes, suivant la quantité de perles à ranger, toutes mes perles sont dans leur conditionnement d'origine et rien n'est tombé parterre ; autre astuce, vous pouvez aussi verser vos perles dans le couvercle transparent et accrocher le vert dessus puis verser dans le sachet ou tube.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique